L’assistante maternelle est dédié aux soins, à la supervision et à l’assistance des enfants dans les services dans lesquels elle effectue son travail; Elle favorise le développement pédagogique, psychologique et physique des enfants; s’occupe de la prévention de la santé et aide à manger sainement; contribue au bien-être du nourrisson et de l’enfant. Pour acquérir toutes les compétences théoriques et pratiques nécessaires, elle doit être formée dans le cadre d’une formation spécifique.


L’importance des soins maternels dans différents pays est difficile à comparer en raison de l’insuffisance des statistiques. Cependant, pour les enfants de moins de 3 ans, la garde avec une assistante maternelle apparaît comme le service institutionnel le plus fréquemment utilisé (toute forme de garde de la famille ou d’amis de la famille est exclue ici) en France, au Danemark, en Belgique, en Irlande, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Autriche, en Norvège, au Luxembourg et au Portugal; Les principales exceptions (où les soins maternels sont très peu considérés comme un moyen de garder les enfants de tous âges) sont la Grèce, l’Italie et l’Espagne. L’absence de certitude reflète non seulement le statut incomplet des statistiques sur les infirmières qualifiées ou déclarées, mais également le nombre important d’assistantes non déclarées dans certains pays.


Les assistantes maternelles travaillant seules sont parfois liées à une organisation pouvant être une structure locale ou faire partie d’une structure régionale ou nationale. Au Portugal et en Belgique, ce type d’organisation rémunère les assistantes maternelles et leur confie la garde des enfants, tandis qu’aux Pays-Bas, il s’agit principalement d’une structure de soutien et d’une agence de placement. En Belgique et aux Pays-Bas, les assistantes maternelles sont considérées comme des volontaires plutôt que comme des travailleurs indépendants et leur salaire est perçu comme une subvention destinée à couvrir leurs dépenses.


Un nombre de pays définissent ou recommandent une ratio d’assistantes maternelles pour les enfants. Ce quota est parfois de 30 enfants (y compris les enfants d’assistants (Norvège) ou d’au moins 35 assistantes maternelles (Finlande) à 40 assistants maximum (France) pour chaque superviseur.


Dans la plupart des pays dotés d’installations d’assistance maternelle, les assistants ont accès à la formation continue. Dans ces pays, les autorités locales ou les organisations qui gèrent ces structures rendent souvent cette formation obligatoire et payée en permanence. Une formation continue est parfois proposée à des assistants indépendants, généralement par des organisations de soutien, mais dans ce cas, la formation est rarement obligatoire et payante.

syndicat assmat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *